Acheter sa propre marque en Google Adwords

Abondance a récemment publié un article à ce sujet suite à une étude réalisée par Enquiro.

Enquiro, spécialiste des études d’eye-tracking (analyse du mouvement des yeux de l’internaute), notamment lors de la lecture des pages de résultats des moteurs de recherche, vient de publier une étude nommée The Brand Lift of Search, en partenariat avec Google. Cette étude analyse la façon dont les résultats organiques (référencement naturel) et les liens sponsorisés jouent sur la perception d’une marque au travers des moteurs.



La marque Honda été prise comme test sur la requête « fuel-efficiency » et la perception des pages de résultats de Google par les internautes a ainsi été jugée :
– Les personnes qui ont vu la marque Honda en haut des classements organiques et/ou publicitaires pour cette requête considéraient à 16% que cette marque était emblématique de l’économie d’essence, sujet de la recherche.
– Le fait que la marque apparaisse dans les liens sponsorisés ET les résultats naturels apportait un plus en termes de confiance à 42% des internautes sondés.
– Les personnes sont moins tentées d’acheter un produit qui n’apparait pas en tête de liste.
– Etc.

Une étude certes « commandée » par Google, donc avec quelques réserves d’usage, mais qui reste très intéressante à lire.


http://blog.abondance.com/2007/12/etude-la-perception-des-marques-au.html

Cette démarche semble intéressante mais reste en effet à prendre avec des pincettes. Le risque est tout simplement de cannibaliser le référencement naturel au profit du référencement payant. Google ne peut alors que s’en frotter les mains. Il faudra évaluer les transferts du naturel vers le payant afin de retraiter ou pondérer les données dans l’analyse des sources de trafic.

Les seuls avantages de la démarche conciste à augmenter le « quality score » et la confiance des internautes envers sa marque. En effet, l’enseigne étant généralement la seule à se positionner sur sa propre marque en achat de mots clés, les enchères sont minimales pour un résultat optimal. Son scoring Google augmente donc artificiellement et les campagnes globales d’adwords coûtent moins cher pour l’enseigne.

Globalement, il est possible d’augmenter le taux de transformation de la marque par l’achat d’adwords mais cette logique peut facilement devenir coûteuse et sans réelle plus-value. Il faut trouver le bon seuil d’investissement en fonction des retombées escomptées dans la démarche d’optimisation de son « quality score », sachant que Google ne communique pas sur ce dernier critère.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*